Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 mars 2007 2 06 /03 /mars /2007 11:31

REALISATION d'une PONCTION LOMBAIRE
Syndrôme méningé              Hémoragie méningée              Méningite

En l'absence d'urgence, récupérer résultats des plaquettes et hémostase. Egalement si possible, poser un patch d'Emla 45 min. avant ponction

CHARIOT de SOINS :
    - Gants stériles pour le médecin
    - Champs stérile troué
    - Compresses stériles, Bétadine dermique, eau stérile, Hypafix.
    - Gants non stérile pour l'IDE (qui reçoit les tubes)
    - 7 tubes à bouchon rouge (à ECBU)
    - Aiguilles à PL (de Whitaker, c'est à dire à bout non bizeauté)
    - Boite à aiguille ; poubelle

L'INSTALLATION du PATIENT : nécessite 3 personnes (aide soignant, IDE, médecin). 2 type d'installation sont possibles sur un patient préalablement perfusé avec serum physiologique garde veine :

  • - Assis, avec oreiller dans les bras, dos rond, soutenu par AS ; IDE et médecin derrière le patient.
  • - Couché, en chien de fusil avec oreiller dans les bras, dos rond, maintenu par AS ; IDE et médecin derrière le patient
  • - Prévenir le laboratoire juste avant le prélèvement ++++

PRELEVEMENT : Après repérage, désinfection pose champ stérile, piquer avec la petite aiguille (servie avec l'aiguille à PL) que l'on enfonce jusqu'à la garde entre 2 épineuses. Introduire l'aiguille à PL dans la petite aiguille ainsi positionnée jusqu'à atteindre le LCR.
Prélever au moins 5 gouttes par tube dans au moins 4 tubes à numéroter, accompagnés des bons les mieux renseignés possible.

N° tubes

Analyse

Recherches

1

Biochimie

 Glycorachie
Protéinorachie

2

Bactériologie

 Cytologie
Germes banaux

3

Bactériologie

BK

4

Anatomo-pathologie

Cellules
suspectes

5
si possible

Bactériologie 

Ensemencer
1 hémoc. aérobie
avec LCR 

6
except.

 Virologie

Interféron alpha
PCR

7
except.

Parasitologie 

systématique
si VIH

Après prélèvement, nouvelle désinfection et le médecin réalise  lui-même un pansement avec compresses stériles et Hypafix.

Puis allonger le patient à plat, avec une bonne hydratation IV

 Syndrôme méningé              Hémoragie méningée              Méningite

Repost 0
Published by Dr Thierry FIEROBE - dans Techniques infirmières
25 février 2007 7 25 /02 /février /2007 23:48

UTILISATION de l'HEPARINE NON FRACTIONNEE

CORRESPONDANCES : Les presciptions sont faites en U.I.

1 flacon de 250mg = 5 ml = 25000 UI

UI

mg

ml

UI

mg

ml

100

1

0,02

10000

100

2

500

5

0,1

12500

125

2,5

1000

10

0,2

15000

150

3

2000

20

0,4

17500

175

3,5

3000

30

0,6

20000

200

4

4000

40

0,8

25000

250

5

5000

50

1

30000

300

6

6000

60

1,2

35000

350

7

7000

70

1,4

40000

400

8

8000

80

1,6

45000

450

9

9000

90

1,8

50000

500

10

CALCULS DE DOSES :
    Soit, faire produit en croix :

Dose voulue

12000 ui / 24h.

"Etalon"

5000 ui

1 ml.

Volume
voulu / 24h.

12000 ui

 12000 x 1
= -------------------
5000

= 2,4 ml

    Soit, appliquer la règle simple : suivante pour avoir le volume d'héparine en fonction de la dose : 

                       Dose héparine (ui) x 2
Volume (ml) = ------------------------------------------
                     10.000

    ce qui donne le même résultat que précedemment pour 12000 ui/ 24 heures

DILUTION de la SE : exemples ci dessous pour 12000 ui / 24 h.

  • - Préparation SE pour 12 heures : 6000 ui / 12h, donc 1,2 ml ds 48 cc V4
  • - Préparation SE pour 24 heures :12000 ui / 24h., donc 2,4 ml ds 48 cc V2

CHANGEMENT DOSAGE Héparine en cours de SE

                              Nouvelle dose x Vit.SE en cours
Nouvelle Vit.SE = -------------------------------------------------------
                        Dose en cours

Exemple pour dose de 15000 ui / 24 heures, soit 3 ml ds 48ml. V2 :

  • - Passer à 20000 ui / 24h. : Nouvelle vitesse = 20000 x 2 / 15000 = V 2,7.
  • - Baisser à 12000 ui / 24h. : Nouvelle vitesse = 12000 x 2 / 15000 = V 1,6.
Repost 0
Published by Dr Thierry FIEROBE - dans Techniques infirmières
17 février 2007 6 17 /02 /février /2007 00:50

Préparation d'une SERINGUE ELECTRIQUE

    Les prescriptions de débit des seringues électriques (SE) sont très souvent ajustées dans le temps en fonction de l'état des patients. Il est ainsi plus simple que la préparation de la seringue permettent l'affichage direct du débit par la SE.

Dopamine - Dobutamine : Pour ces catécholamines, il faut connaitre le poids du patient et .. :

3  x  poids (kg)

est la dose (en mg) de catécholmine à diluer dans 50cc avec de l'eau ppi. Ne reste plus qu'à afficher la vitesse de du pousse-seringue pour avoir le débit correspondant en gamma/kg/min.

Par exemple, pour un patient de 67 kg :
    - Dopamine (amp. 200mg/5ml) : 200 / 50 / V4  =  4 gamma/kg/min.
    - Dobutamine (amp. 250mg) : 250 / 50 / V8 =  9,95 gamma/kg/min.

Pour les autres molécules : l'idéal est d'avoir un débit affiché par la SE en mg/heure. Il suffit ainsi de préparer, par exemple, 30mg de la molécule dans 30ml (en complétant avec de l'eau ppi) et d'afficher ensuite le débit désiré.
Par exemple : Risordan (amp. 10mg/10ml) : 30 / 30 / V1, donne un débit de 1 mg/h.

Cependant quelques variations sont envisageables pour les petits débits ou les hauts débits.
Par exemple :
    - Salbutamol (amp. 5mg/5ml) : 5 / 20 / V1, donne un débit de 0.25mg/h
    - Hypnovel (amp 50mg/10ml) : 250 / 50 / V2, donne un débit de 10mg/h

Repost 0
Published by Dr Thierry FIEROBE - dans Techniques infirmières