Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2007 7 11 /03 /mars /2007 22:50

MEDICAMENTS DERIVES du SANG
INFORMATION SYSTEMATIQUE  du PATIENT avant TRAITEMENT

LISTE DES MEDICAMENTS CONCERNES :

    Fractions coagulantes
        - Facteur VIII anti-hémophilique A
           - Facteur IX anti-hémophilique B
           - Facteur Willebrand
           - Fibrinogène
           - Complexe prothrombinique (PPSB)
           - Facteur XIII
           - Facteur VII
    Facteurs produits par génie génétique
           -
Facteur VII
           - Facteur VIII
           - Facteur IX
           - Facteur Willebrand
    Immunoglobulines humaines
           -
Immunoglobulines intraveineuses polyvalentes
           - Immunoglobulines spécifiques IV : anti-D, anti-HBs
           - Immunoglobulines spécifiques IM : anti-HBs, anti-tétaniques, anti-rabiques.
    Albumine
           -
Albumine humaine à 4 % iso-oncotique
           - Albumine humaine à 20 %.
    Colle biologique à base de fibrinogène

INFORMATION :

Madame, Monsieur,

Votre situation rend nécessaire l'utilisation d'un  médicament dérivé du sang. C'est un produit fabriqué à partir de sang ou de plasma humain. Il n'est autorisé à ^étre utilisé chez les malades qu'après évaluation de sa qualité, de sa sécurité et de son efficacité. Il peut entraîner des effets indésirables dont il ne faut pas hésiter à communiquer à votre médecin.

La sécurité est assurée par 3 mesures :

  • - Sélection des donneurs de sang
  • - Tests de dépistage sur chaque don de sang
  • - Utilisation pour la fabrication de procédés validés d'élimination et d'inactivation des virus, ainsi que de contrôles intervenant aux différents stades de la fabrication.

Les virus du SIDA, et des hépatites B et C, sont éliminés et/ou désactivés en cours de fabrication. En revanche, le virus de l'hépatite A peut être partiellement résistant au processus de préparation de certains médicaments comme les facteurs de coagulation. Il est recommandé de vacciner, contre l'hépatite A, les malades devant recevoir régulièrement des facteurs de coagulation.

Par ailleurs, dans le monde, aucun cas de maladie de Creutzfeld-Jakob n'est actuellement attribuable aux médicaments dérivés du sang.

Un système de traçabilité permet de suivre ces médicaments de chaque don jusqu'à chaque malade, et de remonter du malade vers les dons qui l'ont concerné. Les pharmaciens qui délivrent ces médicaments sont tenus de conserver les noms des malades ayant reçu chacun des lots.

En outre, l'agence du médicament peut prendre des mesures de rappels des médicaments dérivés du sang, c'est à dire suspendre leur utilisation et faire rappeler par le fabricant les stocks disponibles en pharmacie, dans les services hospitaliers ainsi que chez les malades qui en détiennent.

Si vous vous d'autres questions, nous sommes là pour vous répondre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dr Thierry FIEROBE - dans Conseils-recommandations