Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2004 2 03 /02 /février /2004 00:16

PRISE en CHARGE des COLIQUES NEPHRETIQUES de l'Adulte
(Dr T. Fierobe le 03 fév.2007, d'après la conf. de consensus SFMU 1999)

DEFINITION : Syndrôme douloureux lombo-abdominal aigü résultant de la mise en tension brutale de la voie excrétrice du haut appareil urinaire en amont d'une obstruction quelle qu'en soit la cause

A L'ARRIVEE : reconnaissance et installation rapide dans un box, avec prise immédiate des constantes, en particulier évaluation de la douleur et prise de température : la colique néphrétique fébrile est une urgence chirurgicale
         Pose rapide d'une voie veineuse périphérique avec SSI garde veine sans ajout de KCl et, en l'absence de contre-indication :

  • - KETOPROFENE (Profenid) : 100mg IVL en 20 min.
  • - METOCLOPRAMIDE (Primperan) : 1 amp. si vomissements
  • - MORPHINE en titration IV si insuffisant.

LES EXAMENS : outre la biologie (NFS, plaquettes, CRP, TP TCA, Urée, Créatinine, Kaliémie, ECBU +/- hémocultures), l'imagerie affirme le diagnostic, en évalue la gravité (rein unique, tumeur, rupture voie excrétrice), détermine la morphologie du haut appareil et aide à évaluer les chances d'expulsion spontanée du calcul. Bien préciser le degré de doute diagnostic au radiologue qui recherchera éventuellemnt d'autres pathologies.
    Outre TDM abdopelvien, faire ASP qui permettra le suivi des lithiases urinaires radio-opaques.

                       CN SIMPLE : typique, apyrétique, sujet jeune, diurèse conservée et bonne réponse au traitement médical : PAS D'URGENCE !!! Faire scanner abdomino-pelvien sans injection  en dehors d'une grossesse dès que possible (le lendemain si vu dans la nuit)

                        CN COMPLIQUEE : fébrile, hyperalgique, oligo-anurique... Faire scanner abdo-minopelvien, si possible avec injection, en URGENCE !

HOSPITALISATION :

  • en CHIRURGIE après appel de l'urologue de garde en cas de complications (fièvre ou hypothermie ; rupture de la voie excrétrice ; hyperalgique ; I. rénale Ä. ; empierrement de la voie excrétrice après lithotripsie ; calcul > 6 mm ; transplanté rénal ; grossesse)
  • en UHTCD : si CN simple insuffisemment soulagée

Si RETOUR DOMICILE : donner et expliquer la fiche de surveillance figurant dans AMI, et remettre ordonnance (sauf si contre-indications) de :
                 - KETOPROFENE (Biprofenid) : 1 cp matin et soir per os
                 - PARACETAMOL (Dafalgan..) : 1g 4 fois par jour per os
                 - Protecteur gastrique (IPP) si ATCD ulcéreux

CAS PARTICULIERS

  • GROSSESSE : AINS non recommandés voire contre-indiqués au cours du 3ème trimestre. La prise en charge repose sur l'échographie. En cas d'hospitalisation, choisir entre urologie et maternité en fonction du risque urologique et du terme de la grossesse. Avis obstétrical indispensable du fait de la menace d'accouchement prématuré.
  • I. RENALE : les AINS sont contre-indiqués. Adapter la posologie des antalgiques et de la morphine à la clearance de la créatinine.
  • TRANSPLANTE RENAL : l'obstruction urétérale est INDOLORE !!! Elle est révélée par une augmentation de la créatinine, une baisse de la diurèse ou une infection urinaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dr Thierry FIEROBE - dans Urologie-Néphrologie